Passez au contenu principal Passez au menu de la section

Zone médias : Actualités récentes

Déclaration du groupe Phoenix 11 : La réponse de Meta suite à l’audience de la commission judiciaire du Sénat des États-Unis est inacceptable pour les survivant·es

En janvier 2024, préalablement à l’audience de la commission judiciaire du Sénat des États-Unis sur l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet, le groupe Phoenix 11 avait publié une déclaration contenant six questions pour Mark Zuckerberg, PDG et président de Meta, concernant sa décision, en décembre 2023, de déployer le chiffrement de bout en bout par défaut sur toutes les plateformes de messagerie de Meta.

Le CCPE dévoile une étude sur les retombées personnelles de la participation à des activités militantes chez les survivant·es d’abus pédosexuels avec prise d’images

Une nouvelle étude commandée par le Centre canadien de protection de l’enfance (CCPE) relate les expériences de survivant·es d’abus pédosexuels avec prise d’images qui font cause commune pour réclamer des changements sociaux et politiques dans le but de protéger les enfants et les survivant·es.

NE LAISSEZ PAS LES VICTIMES D’ABUS PÉDOSEXUELS AVEC PRISE D’IMAGES EN MARGE DE L’ACTIVITÉ LÉGISLATIVE : DÉCLARATION DU GROUPE PHOENIX 11 À LA RÉUNION MINISTÉRIELLE DU GROUPE DES CINQ

Nous, du groupe Phoenix 11, vous écrivons aujourd’hui à l’occasion d’un anniversaire qui ne nous donne pas de quoi célébrer. Il y a six ans, le Centre canadien de protection de l’enfance et le National Center for Missing & Exploited Children ont réuni onze femmes qui avaient une chose en commun : nous avons survécu à des abus pédosexuels qui ont été immortalisés par des photos et des vidéos qui ont été – et qui sont toujours – diffusées en temps réel sur Internet.

Le nouveau projet de loi sur les préjudices en ligne est essentiel pour la protection des enfants sur Internet

Le Centre canadien de protection de l’enfance (CCPE) exprime son soutien au projet de loi nouvellement présenté sur les préjudices en ligne, un premier pas crucial pour la protection des enfants canadiens dans les environnements numériques qu’ils fréquentent tous les jours.

Les tactiques des abuseurs évoluent, les ressources de CyberJulie aussi

Pour marquer la Journée pour un Internet plus sûr, le CCPE offre les ressources CyberJulie gratuitement pour une durée limitée

Documenter l’incapacité des médias sociaux à protéger les enfants : Le Centre canadien de protection de l’enfance ouvre à la consultation une compilation de documents consacrés aux cyberviolences

Le Centre canadien de protection de l’enfance (CCPE) ouvre à la consultation une compilation d’articles de presse et d’études mettant en relief l’incapacité des entreprises de technologie à protéger les enfants.

Une campagne d’information sur la sextorsion à destination des ados et des parents

Avec le soutien du gouvernement du Canada, le Centre canadien de protection de l’enfance (CCPE) lance une campagne sur les moyens de réagir aux tentatives de sextorsion, un crime pour lequel Cyberaide.ca reçoit dix signalements par jour.

Un groupe de survivantes demande à la commission judiciaire du Sénat des États-Unis d’interroger Mark Zuckerberg sur le déploiement du chiffrement de bout en bout.

Le groupe Phoenix 11, un puissant groupe de survivantes, demande aux membres de la commission sénatoriale d’interroger formellement Mark Zuckerberg sur les préjudices que causera aux enfants la décision de Meta, annoncée le 6 décembre 2023, de procéder à un déploiement généralisé du chiffrement de bout en bout sur Messenger et Instagram.

Soutenez nos efforts. Faites-nous un don.

Associez-vous à une grande cause. En tant qu’organisme de bienfaisance enregistré, nous faisons appel aux dons pour nous aider à offrir nos services et nos programmes à la population. Aidez-nous à aider les familles et à protéger les enfants.

Faire un don